Super Bowl : décryptage d’une cash machine !


5 février 2018


For the love of money

Hier soir s’est tenu la 52e édition du Super Bowl, la Grand Messe du football américain. La finale de la Saison 2017 de la NFL opposant les Eagles de Philadelphie aux Patriots de la Nouvelle-Angleterre (victoire des Eagles 41-33), se tiendra donc a guichet fermé à l’U.S. Bank Stadium de Minneapolis. Également au programme de la soirée, un show à l’américaine et de la publicité. Toujours plus de publicité.  

Chaque année le spectacle est assuré par une star de la chanson lors de la Mi-Temps. Devenu une véritable tradition de la soirée du SuperBowl, le « Half-Time Show » s’est rapidement imposé comme un incontournable. Ce n’est qu’après le début des année 90 que le half-time show est devenu un spectacle pop célébrant, en chansons, les plus grandes icônes de la pop-culture. Parmi les plus mémorables on retiendra la performance légendaire de Mickael Jackson en 1993, ou encore le duo Janet Jackson – Justin Timberlake qui avait defrayé la chronique dans un scandale médiatique – le « NippleGate » – jugé choquant par une partie de l’Amérique puritaine. Pour rappel des faits, le jeune Justin avait, dans une chorégraphie , arraché une partie du bustier de Janet dévoilant alors un sein orné d’un piercing et d’un bijou en forme d’étoile. Par ailleurs, ce sera Justin Timberlake qui fera son retour sur la scène et qui assurera le « Half-Time Show« , ce spectacle attendu par les spectateurs présent au Stadium, mais aussi par des dizaines de millions de téléspectacteurs les yeux rivés sur l’écran géant du salon. Car l’autre star de la soirée c’est bien la publicité et les marques prêtes à lâcher des centaines de millions de dollars pour quelques secondes de notoriété télévisuelle.

justin-timberlake-super-bowl-52

Il faut dire que les audiences du Super Bowl aux USA ont de quoi « faire perdre la bowl » aux annonceurs. À chaque édition, l’audience télé crève le plafond et atteint des sommets rarement atteints par des événements sportifs. En effet, parmi les 10 meilleures audiences réalisées sur la télévision américaine, la moitié sont réalisées lors du Super Bowl. Le record du nombre de téléspectateurs est par ailleurs détenu par l’édition 2015 du Super Bowl – 114 millions de téléspectateurs en simultanés – qui devient dès lors l’émission la plus regardée de toute l’histoire de la télévision américaine. Pour donner un ordre d’idée, seules la finale de la Ligue des Champions (UEFA) et la Finale de la Coupe du Monde de la FIFA font mieux en termes d’audiences avec respectivement 150 millions chaque année et 700 millions ( Coupe du Monde en Afrique du Sud – 2010). Pas étonnant donc que les marques et les annonceurs s’affolent, devant de tels scores d’audiences, et soient prêts à faire tourner la machine à billets. Car si la finale du Super Bowl a un effet très positif sur l’économie de la ville qui accueille la rencontre sportive, via les multiples retombées économiques, elle a davantage d’impact sur les millions de consommateurs devant leur poste de télé.

evolution-prix-publicites-super-bowl-1967-2017

Véritable incontournable du Super Bowl, la publicité ne compte pas se laisser voler la vedette et pour cela elle s’en donne les moyens. Chaque année, ce sont des centaines de millions de dollars qui sont dépensés dans des spots vidéos publicitaires grandiloquents. Chaque année, ce sont des records de prix qui sont battus pour un abattage médiatique toujours plus imposant. Chaque année, ce sont des dizaines de grandes marques qui rivalisent d’ingéniosité à grand renfort de partenariats prestigieux, de stars du cinéma Hollywoodien et de grosses blagues potaches pour remporter la compétition, celle qui ne dit pas son nom, de la meilleure publicité du Super Bowl. En 2017, ce n’est pas moins de 110 millions de téléspectacteurs qui regardaient l’événement devant leur écran. Dès lors, nul besoin d’insister longtemps pour réclamer 5 millions de dollars pour un spot de 30 secondes !

Néanmoins, le phénomène populaire que sont devenues les publicités du Super Bowl est apparu avec l’émergence des réseaux sociaux et des plates-formes vidéo ; YouTube en tête. En effet, le partage et la diffusion des spots de pubs sur le Web, en plus de leur diffusion à la télé, ont propulsé ces publicités dans une autre dimension. Celle de la viralité. En sortant de leur cadre habituelle, ces publicités touchent une audience plus large, se voient ôter leur caractère éphémère, et ce sans coûts supplémentaires. Dès lors, la publicité pendant le Super Bowl devient un enjeu majeur pour les marques qui n’hésitent plus à considérer leur production comme des superproductions hollywoodiennes sur lesquels il devient nécessaire de capitaliser.

Le Super Bowl c’est aussi :

–  1,23 milliard d’ailes de poulet, les fameux « chicken wings ».

–  51,7 millions de caisses de bière consommées ce dimanche dans l’ensemble des Etats-Unis.

–  Le prix moyen d’un billet pour assister au Super Bowl est de 5.216 dollars (4.846 euros). Les sièges les mieux placés se négocient à plus de 70.000 dollars (65.034 euros).


VOTRE AVIS (0 votes)

0 %
0 %
0 %
0 %
Votre vote a bien été pris en compte, merci !

Qu'en pensez-vous ?

⚡️ T-SHIRT BUZZ L’EQUERRE ⚡️

t-shirt-2
SHOP ICI → http://bit.ly/2dIDqbf